top of page
SOURCE_BLEUE_TRAIT-COLOR_RVB_edited.jpg

Rencontre littéraire spéciale
Littérature Jeunesse

samedi 27 juillet
16h

La Source Bleue
Touzac

50min

RENCONTRE LITTÉRAIRE SPÉCIALE LITTÉRATURE JEUNESSE 
ENFANTS BIENVENUS ! 

Résumé

Après deux années dédiées à la littérature adulte et à l'initiative de La Librairie le Vent d'Autan cette nouvelle rencontre est pensée pour les enfants autour de la littérature jeunesse.

 

Marie Cossart et le Festival vous invitent à venir échanger, écouter, partager des récits, découvrir des textes, des illustrations, des méthodes, des "pourquoi et comment on écrit pour la jeunesse ?".

Personnalités invitées :

Esmé Planchon que vous aurez pu découvrir dans le spectacle La fée des grains de poussière. Esmé est conteuse, comédienne, et autrice pour la jeunesse. 

Ses textes évoquent les manières dont les fictions surgissent dans la réalité. 

Elle a publié plusieurs romans pour ados : Faut jouer le jeu à l’école des loisirs, On habitera la forêt chez Casterman, Les histoires, ça ne devrait jamais finir chez Bayard, et le prochain sortira au printemps. Ils évoquent les jeux qu'on s'invente, les cabanes dans les arbres, les comédies musicales et les envolées poétiques. Et surtout, les histoires qui nous aident à vivre. 

En duo avec l'illustratrice Jeanne Balas, elle publie également une série de bande dessinée chez BDKids, La fée des grains de poussière, une fée qui s'intéresse à tout ce qui semble insignifiant.

En tant que conteuse et performeuse, elle dit ses textes à voix haute, seule ou à plusieurs, dans des cabarets, festivals, musées, châteaux, et cinémas. Elle aime les visites contées, les ciné-contes, les comédies musicales miniatures, les conférences-performances, les formes hybrides et la poésie quand on ne s'y attend pas.

David Dumortier , auteur et comédien, qui aura présenté le jeudi 25 le spectacle Music-Hall.

David est écrivain, poète, spécialisé et reconnu en Littérature Jeunesse. Diplômé de l’INALCO, il traduit également l’arabe littéraire.

David aime jouer avec les mots comme un jongleur. Il aurait aimé être “un clown pour voir le monde à l’endroit en le mettant à l’envers”. Il défend la liberté d’expression ainsi que la simple liberté des jours ordinaires et de ses petits plaisirs, comme allumer sa cheminée, lire en arabe un texte du moyen-âge, ramasser des plantes sauvages.

Il a collaboré à des revues  (Décharge, Digraphe, Rétro-viseur) et a publié plus de vingt-cinq livres. Il a ce rare talent de ravir les enfants et d’enchanter les adultes.

Les thèmes de ses livres sont variés : le monde paysan dans “Une femme de ferme”, l’enfance marginale dans “La Clarisse”, le travestissement dans “Mehdi met du rouge à lèvres”, la nature dans “Ces gens qui sont des arbres”, ou encore le métro dans «croquis de métro».

La forme est souvent courte, basée sur la rapidité des images et la résonance des mots.

David Dumortier est considéré comme un poète iconoclaste, très attaché aux réalités concrètes avec en arrière-plan un point de vue politique engagé, même s’il se considère plutôt comme un poète qui a dégagé tout ce qui était inutile autour de lui.

Il intervient régulièrement en milieu scolaire, est invité en Résidence, effectue des lectures publiques, joue son Music-hall poésie un peu partout en France.

Ses récentes parutions :
Monsieur Nez fait ce qu’il lui plaît, éditions Rue du Monde, 2023.
Les chaussures de l’hippopotame, éditions Motus, 2021.
Les Devinettes de la langue au chat, éditions Rue du Monde, 2021
52 petits mensonges et quelques vérités, éditions Rue du Monde, 2017.
Achète, Achète, Achète, éditions Motus, 2016.

Fanny Michaëlis, autrice et illustratrice qui délivre les compteuses illustrations qui font les affiches du Festival La Source Bleue depuis 2022 !

Fanny Michaëlis est une illustratrice, auteure de bande-dessinée et musicienne française notamment publiée aux éditions Cornélius. Elle travaille régulièrement pour la presse (le Monde, Libération, Marie-Claire...), l'édition (Gallimard, Thierry Magnier, Les Arènes...) et collabore ponctuellement avec des associations comme AWARE. En 2022, Fanny Michaëlis préside le Grand Jury du Festival International de la bande-dessinée d'Angoulême et signe l'une des affiches.  À seulement 28 ans, Fanny Michaëlis est une artiste complète puiqu’elle est aussi chanteuse et bassiste, au sein du groupe Fatherkid.   

Avec ses crayons, comme avec ses cordes vocales, elle utilise ses talents pour défendre sa vision du monde, résolument féministe et engagée. Pour son diptyque, ce n’est donc pas un hasard si elle a souhaité mettre des femmes au centre de l’action. Cette référence à des personnages féminins, qui rappelle que les Jeux de Paris 2024 seront les premiers Jeux paritaires de l’histoire, lui permet de représenter l'évolution de nos sociétés depuis les derniers Jeux Olympiques à Paris en 1924 et les combats d’Alice Milliat.  

L’artiste a également tenu à situer les prouesses techniques des grandes sportives et grands sportifs au centre d'un dialogue avec des représentations du vivant. En harmonie avec la nature, les athlètes se trouvent ainsi au cœur d'une composition qui révèle toute l’ambition des Jeux de Paris 2024 : célébrer la performance sportive tout en respectant la diversité des participants.

Ludovic Debeurme, auteur et illustrateur de plusieurs ouvrages pour la jeunesse. 

 Après des études en arts plastiques à la Sorbonne, ce fils d’artiste peintre qui l’initie à la peinture moderne expérimente les différents médiums de l’art contemporain (installations, multimédia, vidéo, peinture…). Il devient illustrateur pour la presse et l’édition jeunesse (Gargantua aux Éditions Milan, L’Étrange cas du Dr Jekyll et de M. Hyde aux Éditions Nathan…), peintre et guitariste de jazz manouche au sein du groupe Royal Paris Narvalo. En 2002, il publie son premier ouvrage de bande dessinée, Céfalus, aux Éditions Cornélius, suivi de Ludologie, toujours chez Cornélius. En 2006, il rejoint les Éditions Futuropolis avec Lucille un ouvrage de 544 pages, récit âpre, rigoureux et sans concession particulièrement remarqué. Le livre obtient le Prix Goscinny, le Prix de La Nouvelle République au festival de Blois, il est l’un des indispensable du festival d’Angoulême en 2007 et figure parmi les 20 incontournables du premier semestre 2006 pour l’Association des critiques de bande dessinée.
 

bottom of page